RDC-Publication de la feuille de route de la CENI : le CCNSC donne sa position (Déclaration)

Dans une communication claire, les acteurs de la Société Civile toutes tendances confondues ont livré enfin à la presse la déclaration ci-jointe, sur la position du CCNSC-RDC face à la feuille de route :

Nous, Représentantes et Représentants des organisations, Dynamiques mouvements, plateformes et Réseaux de la Société Civile congolaise, réunis, ce lundi 07 février 2022, au CEPAS, à l’Initiative du Cadre de Concertation National de la Société Civile, pour analyser la Feuille de route de la CENI publiée ce 03 février 2022, rendons publique la Déclaration suivante :

1. Prenons acte de la publication de la feuille de route par la CENI comme une boussole qui
indique au peuple congolais où vont les élections et qui permet à la société civile de se
faire une opinion sur l’état d’avancement du processus électoral ;

2. Constatons que les 8 contraintes présentées par la CENI sont d’autant plus inquiétantes
qu’elles ne sont pas toutes du ressort de celle-ci pour leur traitement ;

3. Constatons que le spectre du glissement se profile clairement et nécessite une correction
urgente et des engagements clairs de la part des responsables de ces contraintes : Président de la République, Gouvernement, Parlement et Partenaires ;

4. Affirmons que le peuple congolais ne demande rien d’autre que des élections crédibles, inclusives , transparentes et dans le délai constitutionnel;

5. Interpellons le Parlement congolais sur la diligence à doter le pays des Lois électorales consensuelles qui n’amènent pas nécessairement à la révision substantielle de la Constitution. Demandons de tenir compte du Référentiel de la Société civile de 2019 qui
reste d’actualité ;

6. Encourageons le Président de la CENI et toute son équipe à tout mettre en œuvre pour
offrir au peuple congolais des bonnes élections en 2023 ;

7. Engageons le Gouvernement de la République, toutes affaires cessantes, à communiquer de manière claire sur sa volonté de soutenir la CENI en mettant à sa disposition les fonds nécessaires pour la réalisation de toutes ses opérations et à garantir
la paix et la sécurité pour que toutes les filles et fils du pays puissent voter dans leurs circonscriptions électorales ;

8. Appelons la CENI à mettre rapidement en place le Cadre de concertation et de dialogue avec la Société Civile ;

9. Nous engageons ce jour à agir tous pour la Surveillance et la Vigilance Electorale autour du Cadre de concertation nationale et appelons toutes les organisations et tous les mouvements de la Société Civile à se joindre à cette démarche ;

10. Appelons tous nos partenaires institutionnels ainsi que Techniques et financiers à soutenir cette Campagne de Vigilance électorale de la Société civile qui commence maintenant jusqu’à la proclamation des résultats des élections présidentielle, législatives
et locales ;

11. Nous engageons à veiller à ce que les élections présidentielle et législatives se tiennent
en 2023.

12. Décourageons toute tentative de déstabilisation des institutions et appelons l’ensemble
des forces vives, des forces de sécurité et de défense à veiller à la consolidation de la démocratie dont les élections de 2023 en sont un bon indicateur.

Thierry Kasongo Muyumba