Justice : Me Pathy Lendo saisit l’Auditeur Général des FARDC contre les Généraux Ilondo et Kasongo

Combattant de la liberté et fervent défenseur de l’État de droit, prôné par le Chef de l’État, Me Pathy-Joseph Lendo, ne pouvait laisser impunis les responsables des actes inhumains et dégradants dont il a été victime récemment à Kinshasa. C’est pourquoi, accompagné d’un Collectif d’avocats, il est allé, le lundi 24 janvier 2022, déposer une plainte à l’Auditorat Général des Forces Armées, contre les officiers Généraux qui, chacun en ce qui le concerne, ont procédé à son enlèvement, son arrestation et détention arbitraire et humilié par voie des médias, le présentant comme escroc, foulant au pied le sacro-saint principe de la présomption d’innocence, consacré par la Constitution de la République.

Il s’agit des Généraux Ilondo, Commandant de la 14ème Région Militaire et Sylvano Kasongo, Commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa, qui devront répondre des infractions ci-après : Incitation de militaires à commettre des actes contraires à la loi, arrestation et détention arbitraires. Ils sont donc appelés à prouver devant la justice militaire les accusations portées contre Me Pathy Lendo, un éminent avocat et acteur politique majeur, présenté dans l’opinion comme un arnaqueur.

 

Selon Me Freddy Diomi, Porte-parole de circonstance du Collectif des avocats de Me Pathy Lendo, leur client a été l’objet d’un complot ourdi par ceux qui redoutent sa candidature pour l’élection de Gouverneur du Kongo central.

Notons qu’en marge du dépôt de cette plainte, Me Pathy Lendo et une délégation du collectif de ses avocats ont été reçus en personne par l’auditeur Général de l’armée, le Lieutenant-Général Likulia.

Personne n’étant au-dessus de la loi, il faut espérer que les officiers auteurs de ces faits infractionels répondront effectivement de leurs actes, pour que l’honneur et la dignité de ce meritocrate jetés en pâture soient réhabilités.

 

JRM