Atelier de la CENI sur l’élaboration du plan stratégique » : Me Pacifique NKUNZI plaide pour la mise en place des Politiques GENRE

I. Encouragement à l’initiative de la Planification stratégique par notre OGE de la République Démocratique du Congo

Le nouveau management a eu raison en effet, car « un OGE dépourvu de plan stratégique est comme un pilote sans boussole ». Et toutes les parties prenantes devraient se féliciter de ce point de départ.

 

Comme l’indique IDEA, « le plan stratégique d’un OGE constitue la base de toute son activité ; il définit, pour une période donnée, la vision de l’OGE, le but poursuivi, ses valeurs, ses objectifs, les résultats à atteindre et les indicateurs de performances. C’est la base des décisions fondamentales quant à l’activité de l’OGE – planning opérationnel, allocation de ressources et normes en matière de services. Il sert aussi d’indicateur permettant aux parties prenantes de mesurer les performances de l’OGE. »

Le développement d’un plan stratégique sera facilité si l‘OGE entreprend une analyse de ses points forts, de ses points faibles, des opportunités et des risques (analyse SWOT de J. Roff) dans le contexte électoral tel qu’il est perçu.

 

La participation des parties prenantes au développement, au suivi et à la révision des plans stratégiques des OGE recentre la planification des OGE sur l’exécution des services et peut augmenter la confiance dans l’OGE.

 

II. Importance de la suite de la Planification opérationnelle

IDEA ajoute que « les projets opérationnels ont tout intérêt à être développés dans un calendrier électoral, dont une version simplifiée destinée à une diffusion générale, est un outil important pour une meilleure information et une plus grande transparence. Tout OGE a besoin de se doter de plans de travail opérationnels basés sur les objectifs du plan stratégique, lequel doit détailler chacun des processus de travail et leur mise en cohérence, indiquer les délais et fixer les responsabilités pour le travail. »

 

Il est important que la planification opérationnelle soit liée au cycle électoral et puisse donc être divisée en diverses phases. La planification opérationnelle sera d’autant plus efficace que le personnel du secrétariat participera à son élaboration. Les projets opérationnels pour chaque activité de l’OGE doivent être découpés en charges de travail par divisions, puis réparties au niveau des unités de travail et des membres individuels de l’équipe; ils peuvent faire l’objet d’une harmonisation par un comité de collaborateurs expérimentés de l’équipe du secrétariat, auquel participera si possible un membre de l’OGE.

L’approbation officielle des plans opérationnels par les membres de l’OGE renforce leur importance. Des calendriers électoraux transmettent l’ordre et l’enchaînement des activités de l’OGE. L’objectif premier d’un calendrier électoral est d’aider l’OGE à tenir les délais de planification et de préparation, afin de respecter les délais statutaires ou administratifs.

 

Le calendrier transmet également des informations au public, aux partis politiques et aux médias quant aux dates de début et de fin des activités clés, ajoutant ainsi à la transparence et contribuant à créer une image positive de l’OGE dans ses relations publiques.

Sources d’inspiration : https://www.idea.int/sites/default/files/publications/chapters/concervoir-la-gestion-electorale-le-manuel-IDEA-international-2006/gestion-electorale-un-apercu.pdf

 

III. Conclusion :

L’environnement politique électoral est pollué d’intoxication et d’une crise de confiance. La relance rapide des cadres de concertations électoraux tant au niveau horizontal que vertical et la mise en place des politiques (stratégies) d’inclusions des femmes, des jeunes et des personnes vivant avec Handicap est de grande importance. La nomination des points focaux qui s’occuperont de ces questions dans l’administration électorale et l’élaboration des stratégies de mise en œuvre interne serait un atout majeur et innovant de ce plan stratégique. Nous sommes déterminés à accompagner et à nous impliquer dans la réussite du processus électoral.

 

Il existe quelques études des Organisations Internationales sur l’inclusion dans les processus électoraux en RDC et plaidons pour leurs prises en compte.

Qui est l’auteur de l’article sur le plaidoyer de l’intégration du Genre, des jeunes et des personnes vivant avec Handicap dans le 4éme cycle électoral ?

Me Pacifique NKUNZI

Détenteur du diplôme de Master en cycle électoral de l’école de Formation électorale en Afrique centrale (EFEAC), Enseignant à l’Ecole Supérieure ECOFORLEADERS en matière électorale, Enseignant des élections, de la démocratie et Bonne Gouvernance à UN ACADEMIA et Directeur de l’Observatoire de la démocratie en Afrique. Facilitateur d’ateliers BRIDGE sur les élections, la démocratie et la Gouvernance, Ancien cadre à la CENI, ancien cadre à la Commission justice et Paix RDC, acteur de la société civile et Expert consultant des réseaux des Femmes dans la gouvernance électorale, il est ensuite Vice-Modérateur National du Réseau des Femmes Africaines Francophone pour l’atteinte des Objectifs de Développement durable. (RAF-ODD) Membre du comité technique de conception des outils ONU-FEMMES sur les élections, Consultant NDI et chargé de l’évaluation du projet sur la masculinité positive, Spécialiste en Genre et Inclusion dans les processus électoraux à IFES RDC, ancien Spécialiste en élection et appui au Genre à Counterpart International et Membre de l’équipe des coaches formateurs en Genre de l’ONU-Femme dans le cadre du programme des champions du Genre « GCP ».

 

Il est aussi coordonnateur de la Commission Permanente des groupes thématiques et pratiques des connaissances électorales de l’Ordre National des Experts Electoraux en RDC, ONEEL en sigle. Il est membre du consortium des organisations des jeunes impliqués dans le processus électoral, COJIPEL, ancien coordonnateur au Sud-Kivu du ROC-CARTEC des confessions religieuses et co-iniateur du collectif des organisations spécialisées en Gouvernance et Elections, COGE en sigle.

 

Thierry Kasongo Muyumba