Hommage à M’zee Laurent Désiré Kabila: James Bayukita, affirme voir trouvé les qualités de Laurent Kabila en Félix Antoine Tshisekedi

Le 16 janvier 2001-2022, 21 ans jour pour jour, le peuple congolais se souvient toujours de la lutte contre l’impérialisme et la dictature qu’ avait amené Laurent Désiré Kabila, tout en invitant la population à se prendre en charge enfin d’éviter la dépendance aux occidentaux. En rapport avec sa devise « Ne jamais trahi le Congo » le soldat du peuple créa le Service National, qui s’est fait accompagné d’une monnaie forte, les « Francs congolais ».

c’est une date inoubliable pour le peuple congolais, suite à la mort inopinée du soldat du peuple M’zee Laurent Désiré KABILA, qui a été tué par son garde rapproché dans sa résidence.
en cette date précise, le peuple congolais continuera de se rappeler de ses acquis lequels seront enseigner aux générations futures.

Interviewé par la presse à ce jour, le très discret

Sénateur James BAYUKITA MAKULA , dit qu’il a indentifié les qualités de Laurent Désiré Kabila chez Felix Antoine TSHISEKEDI.  Ce FATSHI-Tshisekediste, assumé et déclaré depuis la Province de la TSHOPO, se souvient de LD KABILA KABILA, de ce héros national, qui lui a permis de braver la peur en lui donnant le courage d’affronter le monde du travail et de l’entrepreneuriat.

Le Président du groupe parlementaire UDPS/Allié au Sénat, reconnaît d’être nommé en Avril 2000 en qualité d’Administrateur Directeur Financier de la Compagnie Maritime Congolaise actuellement LMC, après concours des tests professionnel et psychotechnique organisé pour le recrutement des mandataires publics sur instruction de l’ancien Président de la République M’zee Laurent Désiré KABILA.

A cette occasion, l’élu des élus de la Tshopo affirme voir une similitude et une corrélation entre l´actuel Chef de l’État, Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, et l´ancien Chef de l´État, Laurent Désiré KABILA, dans leur méthode de conduite des affaires publiques notamment le patriotisme et l´unité nationale ainsi que la lutte contre les anti-vateurs et les impunités.

La rédaction