Assemblée Nationale : Le 2ème vice-président Vital Banywesize enterre avec grand honneur sa garde rapprochée, Jean-Marie Muamba Musompo

Sa garde rapprochée est décédé il y a quelques jours à Kinshasa, c’est à son honneur que le 2 ème vice-président de la Chambre basse du Parlement s’est rendu ce jeudi, aux obsèques ce dernier, à la morgue du Clinique Ngaliema pour son enterrement au cimetière de Mbenseke.

C’est l’occasion pour le deuxième Vice-Président de la Chambre basse du Parlement de rendre les derniers hommages les plus merités à celui qu’il considérait comme son propre frère biologique.
L’honorable Vital Banywesize accompagné d’une forte délégation de son cabinet, composée notamment de son dircab,ainsi que la délégation de la police nationale congolaise (PNC) de l’Assemblée nationale ont accompagné avec tristesse le corps de l’illustre disparu jusqu’à sa dernière demeure.

Plusieurs témoignages en faveur du défunt ont été recueillis de la part de ses collègues,

 » Jean-Marie Musompo Muamba a été un homme exemplaire, de grand cœur qui son amour envers tous ses chefs et collègues, avec qui ils nouaient les relations de fraternité ».

A cette occasion un des policiers attachés à l’Assemblée nationale a prononcé le mot de circonstance et la biographie de l’illustre disparu.

Jean-Marie Musompo était fils de Monsieur ,Mutipayi Bakole et madame Baka Bamba

originaire de la province du Kasaï Central, il a laissé une veuve et 6 orphelins. Il est décédé d’une manière brusque.

Prenant la parole, le 2ème vice président de l’Assemblée nationale, Vital Banywesize a relaté à la foulée, ce qui a été Jean-Marie Musompo Muamba, et ce qu’il représentait pour lui, comme son propre frère biologique. Selon le 2 ème vice président de l’Assemblée nationale, l’illustre disparu a été une personne honnête et disponible.
Après son témoignage, l’honorable Vital Banywesize a consolé les enfants et la femme laissé par sa garde rapprochée. il a promis qu’il va les assister pour toujours.

La Rédaction