Assemblée nationale/ Entérinement des candidats de l’opposition à la CENI-RDC ce vendredi 24 décembre, les bérets verts de la NOGEC montent au créneau

Ils sont prêts à appuyer sur la gâchette du coup sur coup politique à l’instar de la célèbre citation de triste mémoire du SP du PPRD Emmanuel Ramazani Shadary (candidat très malheureux à la présidentielle de 2018 alors que soutenu par les frais de l’Etat et ses institutions réunis en conseil d’Etat). Eux, ce sont les bérets verts de la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC), formés aux arts martiaux militaires pour défendre physiquement le regroupement politique de Me. Constant Mutamba porte-parole de la Dynamique Progressiste Révolutionnaire du FCC.

Plusieurs jeunes délinquants du PPRD/caciques commandités par les caciques, se sont attelés à vilipender, calomnier et voir-même menacer de mort le révolutionnaire Marxiste-léniniste du FCC Constant Mutamba, depuis qu’il a dissous la cellule de crise du FCC pour excès de pouvoir. C’est ainsi que, le commandant suprême des forces révolutionnaires de la NOGEC Maître José Kandula monte au créneau pour mettre en garde ces voyous contre toute tentative d’entraver les travaux de la plénière de ce vendredi 24 décembre au palais du peuple consacrés essentiellement à l’adoption des PV et entérinement des 3 candidats de l’opposition incarnée par la DPR-FCC au bureau de la CENI et son conseil d’administration.

Rappelons que, la tension a sensiblement montée lorsque, le porte-parole de la DPR-FCC avait pris acte de conduire une délégation du nouveau courant de pensée politique progressiste et révolutionnaire du FCC au bureau de l’Assemblée nationale pour déposer la candidature officielle de leurs membres avec la bénédiction de l’autorité morale Joseph Kabila. PPRD étant déclarée officiellement non preneur mais officieusement preneur par la dissidence de sa taupe Didi Manara pour vouloir contrôler toujours la CENI dans leur politique de la chauve-souris déjà obsolète pour les enjeux politiques de l’heure.

La police nationale congolaise est déjà interpellée quant à une montée en puissance de l’agitation côté PPRD pour sécuriser le palais du peuple et l’évolution de la plénière de ce vendredi 24 décembre.

La rédaction