Kasaï Central : La sofibank et le gouvernement provincial accusés de tentative de détournement des salaires des agents et fonctionnaires de cette province

Par Erick Djouma Mulumba

Plus de 135 agents et fonctionnaires de l’État oeuvrant dans 4 territoire de la Province du Kasaï notamment les territoire de Demba, Dibaya,kazumba et Dibelege sont en sit-in dans différents coins de la ville de kananga accusant la sofibank et le gouvernement provincial de tantative de détournement de leurs salaires et primes de 2 mois; d’octobre et novembre demeurés en ce jour non payés.

 

A en croire 4 fonctionnaires qui se sont confiés à rupturenews sous l’anonymat, les agents et fonctionnaires de cette province étaient payés par Mr Katy de la sofibank, qui après deux mois d’impaiement, la sofibank change le langage en déclinant la responsabilité.

 

 »La sofibank nous paye mais il y a déjà deux mois qu’elle n’a payé que le territoire de Luiza. nous nous demandons pourquoi nous ne sommes pas payés? quand nous sommes arrivés à la sofibank Mr Katy nous dit d’aller voir le gouverneur a.i de la province. arrivé chez le gouverneur, ce dernier nous dit qu’il ne connait pas cette situation.

Mr le journaliste nous pouvons dire que c’est une tantative de détournement parceque le gouverneur intérimaire part déjà au mois de janvier. C’est pourquoi il ne veut pas nous payer. alors 2 mois sont déjà passés, il ne trouve pas la solution ? il ne veut pas payer les gens parcequ’ au mois de janvier il y aura élections des gouverneurs et vice, alors lui veut Partir avec beaucoup d’argent » ont dit à rupturenews ces fonctionnaires désespérés.

 

C’est depuis le mois d’octobre que ces derniers ont saisi l’Assemblée provinciale du Kasaï Central pour une réponse favorable, à leurs revendications, deux mois déjà sont passés mais il n’y a aucune réponse quant à ce, alors que les députés provinciaux se disent travailler pour la population. Alors la situation sur le terrain révèle le contraire de ce qu’ils font une fois à l’Assemblée provinciale.

 

Signalons que lors de la première marche projectée au mois d’octobre par ces fonctionnaires de 4 territoires du Kasaï Central pour réclamer leurs primes et salaires, le Vice président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Central leur avait promis une réponse à leurs revendications. Deux mois déjà sa promesse reste toujours une lettre morte.