RDC: Sous le leadership du DG de l’OGEFREM Olivier Manzila, l’UCCA en réunion à Kinshasa

C’est à l’hôtel Sulutani de Kinshasa, situé dans la commune de la Gombe, que se sont ouvertes ce mercredi, 1er décembre 2021, les assises de la 2ème session ordinaire du Comité Directeur de l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA), sous la conduite de Olivier Manzila Mutala, Directeur Général ai de l’OGEFREM et President en exercice de cette organisation sous-régionale.

Initialement prévue à Cotonou, cette session a été délocalisée dans la capitale de la Rdc, en raison de la suppression du Conseil des chargeurs du Bénin.

Dans son mot de circonstance, le Président en exercice de l’UCCA, le DG Olivier Manzila, a de prime abord exprimé sa reconnaissance au Chef de l’État congolais pour son impulsion, qui a permis la tenue de ces assises.

« Qu’il me soit avant tout permis, en notre nom à tous, d’exprimer ma déférente gratitude à Son Excellence Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo et President en exercice de l’Union Africaine, dont l’impulsion a permis la tenue de ces assises.

A mes pairs Directeurs Généraux ici présents, autant qu’à ceux qui sont représentés, je tiens à vous réitérer mes remerciements pour avoir acceptés de venir à Kinshasa afin de suppléer aux contraintes de l’agenda qui ont nécessité que cette session soit délocalisée en raison de la suppression du Conseil national de chargeurs du Bénin à qui revenait normalement la charge d’abriter ces assises. Ainsi donc, en ma qualité de Président en exercice, je ne pouvais rester indifférent devant cette situation en ce moment où notre union fait face à des problèmes majeurs qui risquent d’affecter son avenir si l’on y prend garde ».

Et le numéro de l’UCCA de renchérir :

 » Je dois reconnaître qu’accepter d’organiser la réunion du Comité Directeur pour la deuxième fois en l’espace de six mois était un véritable défi, au regard d’énormes charges auxquelles fait face notre office, particulièrement en cette période de fin d’année. Mais, comme vous pouvez vous en doutez, cela s’est avéré impérieux, en mon sens, pour l’intérêt de l’Union ou mieux pour l’intérêt de la famille UCCA », a-t-il indiqué.

 

Et Olivier Manzila Mutala n’a pas manqué de revenir sur l’ordre du jour de cette 2ème session du Comité Directeur de l’UCCA.

 

« On ne saurait trop insister sur l’importance et la régularité des sessions du Comité Directeur, deuxième organe de décision de notre union. En effet, son ordre du jour cette fois-ci portera essentiellement sur l’évaluation du deuxième semestre de l’année 2021 et la formulation des perspectives de l’année 2022. Pour ce faire, je me fais le devoir de nous inviter à traîter avec la plus grande attention les matières soumises à l’examen de notre Comité Directeur, à l’effet d’apporter des solutions idoines aux problèmes qui touchent à notre existence. Il va de soi que notre sens d’engagement et de Responsabilité est mis à rude épreuve, au regard des défis actuels.

Les enjeux de l’heure nous obligent donc à analyser de manière systématique et réaliste les menaces, nos forces et nos faiblesses, en vue de prendre des mesures qui s’imposent, à court, moyen et long terme ».

 

Enfin le Directeur Général de l’Office de Gestion du Frêt Multimodal, Olivier Manzila Mutala, a rappelé le rôle que joue l’UCCA dans la facilitation des échanges commerciaux dans le continent africain.

 

« A ce jour, nul n’ignore le rôle indéniable que jouent nos conseils en matière d’assistance aux chargeurs et de facilitation des échanges commerciaux. Ces derniers constituent des leviers importants pour le gouvernement en tant que structure d’aide à la prise de décision visant à booster les économies nationales, et partant, le développement de la sous-région. Il est donc impérieux, tout au long de ces assises, d’esquisser des pistes de réflexion susceptibles d’apporter des solutions aux problèmes qui touchent à la vie de notre organisation. Cela permettra non seulement de relever le défi d’une organisation plus forte et plus dynamique mais également d’impacter durablement son avenir et pourquoi celui de tout un continent, l’Afrique », a conclu Olivier Manzila Mutala.

 

En l’absence du ministre Chérubin Okende empêché, c’est le Vice-ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Marc Ekila Likombio, qui a procédé à l’ouverture de ces assises. Ce dernier , dans son allocation, a notamment réaffirmé l’engagement du gouvernement de la Rdc à accompagner et à soutenir l’OGEFREM, à travers son Directeur Général ai, Olivier Manzila Mutala, durant son mandat à la présidence de l’UCCA pour la réalisation de la feuille de route et pour atteindre toutes les assignations.

 

Il faut noter que les travaux proprement dits de la 2ème session du Comité Directeur de l’UCCA s’achèvent ce jeudi, 02 décembre 2021 et seront sanctionnés par des recommandations que formuleront les participants venus des différents pays membres de l’organisation.

 

JR. MOKOLO