Équateur : Après la déchéance de Claude Buka, l’élection du nouveau Président de l’Assemblée provinciale prévue le 1er décembre prochain

Après plusieurs mois de bras de fer et de tiraillements au sein des institutions provinciales de l’Equateur, tout semble revenir à la normale. Et grâce à l’implication du Gouvernement central, cette crise interinstitutionnelle vient donc de connaître un dénouement.

En effet, visés par des pétitions leur adressées par certains élus provinciaux, le Président du Bureau sortant, Claude Buka Lompulo et son Vice-président, Alexis Nkumu Isangola ont été déchu par l’Assemblée provinciale de l’Equateur, à l’issue d’une plénière qui s’est déroulée, le samedi, 27 novembre 2021 à Mbandaka, sous la direction Marie-Josée Molebo, Présidente du Bureau d’âge de cet organe délibérant. Une plénière qui s’est déroulée dans une ambiance chaleureuse et marquée par la présence massive de la population du Chef-lieu de la province de l’Equateur, venue apporter leur soutien aux institutions provinciales.

Après examen des pétitions contre les membres du Bureau Buka, les députés provinciaux ont unanimement voté pour la dechéance de ce dernier et son Vice-président, soit 14 votants sur les 14 participants à cette séance plénière.

 

Bien que formellement invités par le Bureau d’âge, Claude Buka et Alexis Nkumu ne se sont pas présentés à l’hémicycle pour présenter leurs moyens de défense par rapport aux griefs formulés à leur endroit par les pétitionnaires.

 

Après ce vote, un calendrier électoral a été publié séance tenante par la Présidente du Bureau d’âge, Marie-Josée Molebo. L’appel à candidatures est donc lancé pour l’élection des membres du nouveau Bureau définitif de l’organe délibérant de l’Equateur, qui est prévue pour le mercredi, 1er décembre 2021, à en croire l’honorable Marie-Josée Molebo qui s’est félicitée du climat de paix qui a régné à Mbandaka lors du déroulement de cette séance.

 

Il faut rappeler que pendant plusieurs mois, la guerre de positionnement menée par l’ancien Président de l’Assemblée Provinciale de l’Equateur, Claude Buka, a bloqué le bon fonctionnement de cette province, qui fait face à de nombreux défis comme l’extrême pauvreté, le manque d’eau potable et de l’électricité.

Le souhait des filles et fils de l’Equateur est que la classe politique équatorienne enterre définitivement la hache de guerre pour s’engager dans le chantier du développement de cette province dotée d’énormes ressources naturelles.

 

JR MOKOLO