RDC : Participant au vernissage de l’ouvrage d’Emmanuel Shadary, le député national Jean Mbuyu encourage l’autogestion du pouvoir local

En terme de choix entre le fédéralisme, régionalisme, centralisation ou décentralisation, dans le cadre de l’administration publique, le député national Jean Mbuyu pense qu’il faut donner aux pouvoirs locaux une certaine compétence dans le cadre de la gestion de l’administration publique. L’élu du peuple insiste sur la nécessité de doter aux pouvoir à la base des moyens nécessaires pour son épanouissement. Pour lui les pouvoirs à la base ont aussi besoin d’une certaine émulation et de se gérer à travers un budget à la fois local avec une assistance nationale. Vœu émis lors du vernissage de l’ouvrage intitulé  » Régionalisme politique et développement des provinces pour la promotion d’un moyen État en RDC, livre écrit par le professeur Emmanuel Ramazani­ Shadary dont la synthèse a été faite au public par le professeur Kazumba Tshiteya, doyen de la Faculté des Sciences Sociales, Département des Sciences politiques et Administratives de l’Université de Kinshasa, qui l’a d’ailleurs baptisé, dans la salle des conférences du Fleuve Congo Hôtel.

En rapport avec cet ouvrage, le député national Jean Mbuyu encourage l’autonomie de la gestion du pouvoir public à la base.  » Je partage simplement l’avis qu’il faut donner aux pouvoirs locaux une certaine compétence dans leur fonctionnement public et je crois que les pouvoirs à la base ont besoin aussi d’avoir une certaine émulation et de se gérer à travers un budget à la fois local avec l’assistance nationale. Nous devons encourager disons une évolution de notre administration publique vers cette participation locale des entités décentralisées », martele l’élu du peuple.

En outre, le député national estime qu’Emmanuel Shadary a un avenir politique et capable de fournir au pays des atoutsEn rapport avec cet ouvrage, le député national Jean Mbuyu encourage l’autonomie de la gestion du pouvoir public à la base.  » Je partage simplement l’avis qu’il faut donner aux pouvoirs locaux une certaine compétence dans leur fonctionnement public et je crois que les pouvoirs à la base ont besoin aussi d’avoir une certaine émulation et de se gérer à travers un budget à la fois local avec l’assistance nationale. Nous devons encourager disons une évolution de notre administration publique vers cette participation locale des entités décentralisées », martele l’élu du peuple.

 

En outre, le député national estime qu’Emmanuel Ramazani Shadary a un avenir politique et capable de fournir au pays des atouts nécessaires pour son émergence, surtout en matière de la gestion de politique publique. nécessaires pour son émergence, surtout en matière de la gestion de politique publique.

Michael Bakemba