RDC-JME : Modeste Bahati parrain du 1er forum axé sur le thème « Union Africaine, FATSHI mandat bénéfique avec les enfants »

Des élèves des écoles de la capitale y compris ceux de quelques provinces du pays notamment, l’ITURI, Kasaï Oriental, L’shi et Lualaba, tous membres de la Coordination Nationale des Enfants Journalistes séjournent à Kinshasa sur invitation de la Conférence Permanente des Communicateurs pour le Changement des Comportements chez les Enfants, Ados et Jeunes, CE4 ZONE AFRIQUE, pour prendre part au Premier Forum de plaidoyer sur la situation de l’enfant Africain particulièrement congolais placé sous le thème Union Africaine, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Mandat bénéfique avec les enfants.

Pour la mise en œuvre de ce premier forum, les enfants Journalistes ont eu le week-end, un échange fructueux avec le directeur de cabinet du président en exercice du Sénat, Modeste BAHATI, il s’agit de l’honorable Rémy Musungayi qui a été très attentif à la demande des enfants congolais qui veulent organiser du 4 au 5 décembre prochain cette rencontre, avec l’appui et la participation du Sénat. Déjà, au mois de juin, le président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso avait parrainé le Panel sur la situation de l’enfant congolais tenu dans la salle des spectacles.

 

Précisons que le 20 novembre 2021 des enfants Journalistes formés en techniques d’initiation à la communication et informations avaient eu des entretiens de plaidoyer avec les responsables des chaînes de radio-television TÉLÉ 50, TÉLÉ 7, RTNC et RTGA dans le but de pousser les journalistes professionnels à réaliser au maximum des reportages sur l’enfant. ils furent encourager par Jean Marie Kasamba et son équipe, Trésor Bashisha Tshimpuki, Souzi Kibira, et Blaise Bokokia.

Selon Dina Lumingu porte parole des enfants Journalistes, la Journée mondiale de l’enfance a été créée en 1954 et est célébrée chaque année le 20 novembre afin de promouvoir le respect et les droits des enfants.

 

Le 20 novembre selon cette jeune leader, marque le jour de l’adoption par l’Assemblée Générale des Nations Unies de la Déclaration des droits de l’enfant [A/RES/1386(XIV)], en 1959, et de la Convention relative aux droits de l’enfant, ratifiée par nos gouvernements en 1989.

 

Depuis 1990, la Journée mondiale de l’enfance marque également l’anniversaire de l’adoption de la Déclaration et de la Convention relative aux droits de l’enfant.

 

Les mères et les pères, les enseignants, les infirmières et les médecins, les dirigeants ou les militants de la société civile, les chefs religieux ou de communautés, les chefs d’entreprises et les professionnels des médias, de même que les jeunes et les enfants eux-mêmes, peuvent jouer un rôle important et faire de cette Journée mondiale de l’enfance un événement à part dans leur société, pour leur communauté ou pour leur pays.

 

La Journée mondiale de l’enfance offre à chacun et chacune d’entre nous une occasion unique de sensibiliser le public aux droits de l’enfant, de promouvoir et de mettre en lumière ceux-ci, mais aussi de transformer cette date en actes concrets en faveur des enfants partout dans le monde.

 

Samuel Kitambala