Ituri: Le Responsable de l’ABV-RDC Sylvain Agenorwoth exhorte KIBALI GOLD au civisme fiscal en payant les taxes provinciales dues à la DGRPI

Le Directeur Général et initiateur de l’Asbl Les Ambassadeurs de Bonne Volonté (ABV-RDC), Sylvain Agenorwoth, a animé ce jeudi, 11 novembre 2021 à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, une conférence-débat sous le thème  » Responsabilités sociales des entré dans la situation de l’Ituri : cas de Kibali Gold Mining ».

 

Dans son exposé, Sylvain Agenorwoth a indiqué que, au nom du civilisme fiscal prôné par le Chef de l’État, la société Kibali Mining a l’obligation de payer les taxes provinciales de l’Ituri afin de contribuer à la stabilisation de la situation dans cette province qui est en proie à l’insécurité.

 

« La province de l’Ituri traverse depuis plusieurs années une situation très difficile. D’aucun n’ignore que beaucoup d’entreprises implantées en Ituri ont des droits fiscaux qui souffrent d’application.

Les informations en possession de notre organisation attestent que l’entreprise Kibali Gold Mining doit à la province de l’Ituri une somme de 6.767.380 dollars américains pour ses redevances. Chose qui jamais été respectée malgré les difficultés financières que traverse l’Ituri et l’interpellation de ladite entreprise par la Direction Générale des Recettes de l’Ituri », a-t-il déploré.

 

Aussi, sur base de ces informations, les Ambassadeurs de Bonne Volonté ont fait les recommandations ci-après :

– Au Gouvernement de la République d’imposer à l’entreprise Kibali Gold Mining de payer les droits de la province de l’Ituri ;

– Au gouvernement provincial de procéder à une mesure prohibant les activités de Kibali Gold Mining en Ituri ;

– A la société civile d’accompagner la DGRPI dans la mobilisation des recettes au profit de l’Ituri, due par l’entreprise Kibali Gold Mining ».

 

Pour le numéro des Ambassadeurs de Bonne Volonté, « l’entreprise Kibali Gold se place désormais comme l’une des entités oeuvrant contre les intérêts de la province de l’Ituri » et invite cette société minière à se conformer sans délais à ses obligations fiscales » vis-à-vis d’une province qui a besoin des ressources financières notamment pour faire face à l’effort de la guerre.

 

Somme toute, Sylvain Agenorwoth compte sur la mobilisation de la population iturienne afin d’accompagner les autorités provinciales dans leur démarche à recouvrer ces taxes à travers la DGRPI.

 

JRM