RDC : Endesha Asbl de Serge Bahati s’engage dans la formation idéologique des jeunes sur la prise de conscience et la bonne gouvernance

Le lancement officiel de cette série des formations des jeunes sur la prise de conscience et la bonne gouvernance, qui doit en réalité s’étendre sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo, a eu lieu ce samedi 02 octobre, dans la salle Mafaland de la commune de la Gombe.

 

A l’instar de Serge BAHATI, Président national de cette Asbl, 5 autres orateurs ont exposé des matières liées à l’éveil des jeunes, dans auditoire quasiment rempli des jeunes aspirant à la gestion du pays.

Le premier à exposer devant les jeunes, c’est Claude LUBAGO, qui a parlé du  » Leadership politique en Afrique et en RDC, ce dernier a commencé par présenter les différents Leaders qu’a connu l’Afrique, de 1960 à 1965, marqué par un leadership nationaliste, de 1965 à 1990 dominé par un leadership dictatorial et 1990 à nos jours caractérisé par la venue de la démocratie en Afrique et en RDC. En réalité un bon leadership passe avant tout par la prise de conscience. Claude LUBAGO a donné toutes les qualités d’un leader, et spécialement pour la RDC, l’orateur a démontré aux jeunes les avantages d’un bon leader pour l’émergence du pays.

 

Pour sa part, prenant la parole en second lieu, Daddy MBEDI a parlé du développement durable, selon ce dernier, le développement durable tire son soubassement dans l’éducation et dans la conscience. C’est l’héritage doté des ancêtres sans en pouvoir détruire, en vue de léguer aux générations futures, il se base sur l’environnement, l’économie et le social. En un mot, il faut savoir capitaliser les ressources présentes en cherchant leur accroissement dans le temps et dans l’espace, en vue de pérenniser ce valeur ajoutée, en pensant à la génération future, a conclu, Daddy Mbedi.

 

Norbert YAMBA YAMBA, comme troisième intervenant a parlé de l’appropriation du panafricanisme de source et sa renaissance face au changement international, pour Norbert YAMBA YAMBA, les africains doivent se débarrasser du paradigme européen et se contenter du paradigme africain, basé sur des valeurs culturelles et spirituelles africaines. La question avait sensiblement attirée l’attention de l’auditoire, l’orateur a répondu à plusieurs préoccupations des jeunes sur la manière à faire pour réapproprier les valeurs africaines.

 

Autres matières inculquées aux jeunes c’est l’entrepreneuriat, sous ce thème, défi et actions pour développer l’entrepreneuriat ainsi le talent des jeunes, l’essence du développement communautaire ainsi que l’engagement citoyen, au sens des enjeux l’engagement citoyen et l’inclusion sociale de la jeunesse au centre de toute action de développement, matière développée par A.L. KITENGE, pour renforcer le sens l’éveil de conscience, en vue de participer activement au développement du pays.

 

Intervenant en sa qualité de président de ENDESHA, Serge BAHATI a parlé de la promotion de la transparence et la responsabilisation comme pillier dans la lutte la corruption et la pauvreté en RDC, dans le cadre de la bonne gouvernance. A en croire Serge BAHATI l’objectif principal en initiant ces activités est responsabiliser les jeunes, en se rendant utiles, en tenant compte des réalités actuelles, pour pouvoir s’organiser, afin de trouver des solutions aux questions des jeunes. Cette action qui commence à Kinshasa va s’étendre sur toute l’étendue de la RDC. En patriote, Serge BAHATI et ENDESHA veulent répondre aux vrais problèmes des jeunes en les éveillant. Sans tenir compte des couleurs politique, cette ASBL s’engage à pousser les jeunes congolais à prendre la destinée de la nation à main. A cet effet, ENDESHA se donne plusieurs objectifs, tous centrés sur l émergence des jeunes.

 

Lens MUZAMA