Sud-Kivu : la MONUSCO juge « très critique » la situation des déplacés internes de Bijombo et Mikenge

Sud-Kivu : la MONUSCO juge « très critique » la situation des déplacés internes de Bijombo et Mikenge

Au cours d’un échange avec la presse mercredi 4 novembre à Bukavu, Karna Soro, a lancé un appel au gouvernement et autres humanitaires pour une assistance d’urgence en faveur de ces déplacés :
« La situation est très critique. Je voudrais vraiment demander ici à l’ensemble des autorités provinciales, locales et régionales de se mobiliser pour apporter une bouffée d’air à cette population, qu’elle puisse retourner vers ses champs pour pouvoir vivre en paix, il faut vraiment que tous les efforts soient mis en œuvre en appui à ce que la MONUSCO fait déjà. Il faut pour que ces populations puissent reprendre leur vie normale. La situation est extrêmement difficile, toutes les écoles ont été brulées dans la zone, les centres de sante aussi ont été incendies, donc toutes les infrastructures sociales de base n’existent plus.’’

Pour lui, plus de dix mille personnes qui traversent une situation déplorable, mais qui ont besoin de retourner reprendre la vie normale dans leurs milieux respectifs.