Réformes électorales : le Ccnsc-Rdc appelle à la dépolitisation de la CENI (Déclaration)

Réformes électorales : le Ccnsc-Rdc appelle à la dépolitisation de la CENI (Déclaration)

Le Ccnsc-Rdc n’est pas resté indifférent à la situation générale du pays. La déclaration lue par

Danny Singoma.
Coordinateur National donne des précisions ci dessous/

Réuni le samedi 06 juin 2021 pour évaluer l’évolution du Contexte national et international et faisant suite à son dernier Forum Ouvert du 15 mai 2021 à Kinshasa, auquel avait pris part 256 Représentants Mouvements, Plateformes, Réseaux et organisations de la société civile, le Cadre de Concertation National de la Société Civile en RDC  » CCNSC RDC, en sigle, rend publique sa Déclaration :

1. De la Situation Sociale, Sécuritaire et Économique.

Le Ccnsc-RDC reste préoccuper par la dégradation de la situation sociale, Sécuritaire et Économique qui caractérise l’ensemble du territoire national.

Cette structure citoyenne prend acte de la loi portant prorogation de l’État de siège dans le Nord Kivu et Ituri.

C’est dans ce cadre qu’il encourage les Fardc et PNC à mener à bien leurs missions dans le respect de la dignité des populations.

Il appelle le Gouvernement à mettre en place un cadre d’échange avec la société civile pour l’évaluation régulière des aspects sociaux et économiques durant ledit état de siège.
Face à la misère de la population, le Ccnsc-Rdc Interpelle le gouvernement du premier ministre Sama Lukonde pour améliorer la situation sociale de congolais entre autre: à l’accès en desserte en eau potable et électricité en milieu rural, l’accès à l’éducation inclusive et de qualité pour ne citer que ceux-là.

2. La Réforme Électorale et Adoption de la loi sur la Ceni par l’Assemblée nationale.

Le Ccnsc-Rdc est impliqué dans une large synergie de la société civile qui a produit, en septembre 2020, un Référentiel Commun du plaidoyer pour les réformes électorales.

Le Ccnsc-Rdc regrette que les Honorables Députés Nationaux aient opté pour que la présidence de la Ceni, bien qu’étant l’apanage de la société civile, soit réservée uniquement aux confessions religieuses, une des composantes de la société civile, cela fragilise l’équilibre dans la société civile et dans un pays laïque où les considérations philosophiques, Religieuses ou idéologiques ne doivent pas être de critère de Responsabilité.

Le Ccnsc-Rdc a lancé un appel vibrant au sénat et à l’Assemblée à prendre en considération les propositions de la société civile concernant notamment dépolitisation de la Ceni et la démocratie interne dans ses 3 composantes qui doivent compatir à armes égales pour la désignation du Président de la Ceni.

3. De la Polémique sur initiative de la loi sur la nationalité.

Le Ccnsc-Rdc appelle l’ensemble des acteurs à plus de responsabilités et à promouvoir les droits civils et politiques et d’organiser rapidement le recensement de la population afin d’identifier clairement les congolaises et congolais.

4. La Gestion de la Crise de l’Eruption Volcanique de Goma.

Le Ccnsc-Rdc demeure inquiète Face à la gestion de cette crise.
Il salue la prise en main de la situation par le gouvernement de la Rdc mais dénote une insuffisance et une mauvaise Coordination avec les intervenants internationaux.
La société civile locale bien que disposant des compétences en matière des gestions des urgences est moins associée à tous les efforts déployés sur terrain.

5. Les Actes d’atrocité de Boende, Chef lieu de la province de la Tshuapa en avril 2021.

Ces Actes ont occasionné morts d’hommes, des blessés graves, des disparus, des écoles et dispensaires pillés,182 maisons incendiés et 2500 personnes sinistrés qui ne retrouvent actuellement dans une situation chaotique selon le rapport publié par les élus et les notables de la province de la Tshuapa en Mai 2021.

6. La gestion de la Pandémie de Covid 19.

Le Ccnsc-Rdc est très préoccupé par les informations alarmantes sur l’augmentation des cas de contamination à la Covid 19 et du nombre croissant des malades dans les centres hospitaliers de prise en charge.
Le Ccnsc-Rdc estime que la communication institutionnelle demeure faible et la perception Populaire de la pandémie n’évolue pas et ne favorise pas une bonne lutte.
Il ya urgence d’améliorer les stratégies mises en place avec l’implication totale de la société civile qui évolue sans soutien gouvernemental dans la mobilisation et la sensibilisation de la population.

Le Ccnsc-Rdc appelle le Président de la République à intégrer la société civile dans le secrétariat technique du comité multisectoriel de riposte contre la Covid 19,afin d’y apporter son expertise et sa contribution.
Le Ccnsc-Rdc attend du gouvernement de la République un accompagnement structurel des scientifiques et des praticiens congolais engagés dans la lutte contre la Covid.

7. Le Conflit entre l’Égypte et l’Éthiopie autour du Barrage sur le Nil.

Le Ccnsc-Rdc est inquiète de l’annonce de l’Éthiopie de vouloir démarrer rapidement le remplissage du barrage de la Renaissance et craint la réaction militaire musclée de l’Égypte au risque de l’embrasement d’une grande partie de l’Afrique ,avec des conséquences incalculables dans plusieurs pays dont le nôtre.

Le Ccnsc-Rdc estime que malgré nos défis sociaux et Sécuritaires internes immédiats ,la Rdc a une grande responsabilité étant donné que c’est son président de la République, son excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui préside actuellement aux destinées de l’Union africaine.il est plus qu’urgent que toute la population soutienne ses efforts dans ce dossier.

Le Ccnsc-Rdc annonce l’arrivée imminente des leaders de la société civile du bassin du Nil à Kinshasa pour appuyer les efforts de la Rdc et lui proposer des alternatives citoyennes africaines pour une résolution harmonieuse de ce différend.

De tout ce qui précède ,le Ccnsc-Rdc : – Réaffirme son attachement et sa détermination pour une Rdc unie, Forte, prospère et inclusive de toutes ses filles et tous ses fils .
– Dénonce toute initiative ou tentative de législation qui exclurait certains fils et filles de briguer des hautes responsabilités Politiques dans notre pays.
– Réitère son appel aux législateurs congolais pour la dépolitisation de la Ceni et l’instauration la libre compétition au sein des 3 composantes de la société civile pour le choix du Président de la Ceni.
– Encourage le gouvernement à formaliser le dialogue avec la Société Civile sur les questions cruciales de la paix ,de lutte contre la pauvreté ,de lutte contre la Covid et de gestion des catastrophes naturelles.
– Exhorte le gouvernement et les intervenants internationaux à impliquer fortement la société civile dans la gestion de la crise de l’Eruption Volcanique.
– Encourage le gouvernement à accélérer la mise en œuvre de son programme dans un esprit de concertation permanente avec la Société Civile.
– Annonce la tenue dans la deuxième quinzaine du mois de juin,un forum National sur la paix et la concorde Nationale.ce forum pourra être l’occasion d’organiser une assemblée générale du Ccnsc-Rdc.
– Appelle les Partenaires techniques et financiers de la société civile à soutenir les actions et les programmes du cadre de concertation national et des cadres de concertation provinciaux.

TKM