RDC/Politique: Lamuka dévoile sa proposition de calendrier électoral en prévision des élections de 2023

RDC/Politique: Lamuka dévoile sa proposition de calendrier électoral en prévision des élections de 2023

La salle Boka Di Mpasi, du centre catholique CEPAS, à Kinshasa/Gombe a servi de cadre, pour les membres du présidium de Lamuka, de présenter la proposition de calendrier électoral, en prévision des élections de 2023.

Dans cette salle remplie comme un œuf, Adolphe Mozito, Coordonnateur en exercice de Lamuka et Martin Fayulu ont démontré aux participants, preuves à l’appui les intentions du pouvoir en place, de planifier un glissement en 2023. Voilà pourquoi, voulant déjouer ces mauvaises intentions de Félix TSHISEKEDI et sa bande, les deux leaders de Lamuka ont présenté à l’intention de la communauté nationale et internationale cette proposition de calendrier, en vue de limiter dans le temps, toutes les activités, liées à l’organisation des élections crédibles, apaisées et consensuelles en 2023.

Ce calendrier présenté en deux pages et demie, résume de manière cohérente, toutes les activités qui seront menées, allant des périodes préélectorale, électorale et post électorale. Le plan d’activités prévoit le début des actions en septembre 2021 jusqu’au mois de janvier 2024 que sera publié les résultats définitifs des élections législatives Nationales et provinciales.

Voici de manière détaillée la proposition de calendrier électoral, telle que présentée par Lamuka: – Septembre et Octobre 2021, soit 50 jours, discussions entre parties prenantes et consensus autour des réformes institutionnelles.
2- Octobre 2021 Adoption des textes par le parlement ( Loi sur la CENI et loi électorale.
3- Octobre 2021 Désignation et installation des membres de la CENI.
4- Octobre – Novembre – Décembre 2021, soit 90 jours, État des lieux et organisation interne de la CENI ( R.I, Structures internes, Audit matériel, administratif, financier et technique, Acquisition du matériel d’identification et enrôlement d’électeurs …)
5- Juin, juillet et Août 2022, soit 90 jours, Renouvellement du fichier électoral ( identification et enrôlement des électeurs simultanément sur toute l’étendue de la République.
6- 14 jours, Contentieux des listes des électeurs Fichier électoral)
7- Septembre 2022, soit 30 jours, Production du fichier électoral brut ( traitement et consolidation des données, détection des doublons.
8- Septembre 2022, soit 1 jour, Publication des statistiques des électeurs par entité électorale.
9- Octobre 2022, soit 30 jours, Audit du fichier électoral.
10- Novembre 2022, soit 1 jour, Publication du fichier électoral sur le site de la CENI.
11- Novembre 2022 et Avril 2023, Commande, soit 180 jours, Livraison et déploiement des matériels électoraux.
12- Février 2023, Préparation du projet de répartition des sièges par le gouvernement et dépôt à l’Assemblée nationale.
13- Mars 2023, soit 10 jours vote de la loi sur la répartition des sièges par le parlement.
14- Avril 2023, soit 15 jours, promulgation de la loi sur la répartition des sièges (art. 140 constitution).
15- Avril 2023, soit 7, Mise à jour du logiciel d’inscription des candidats, test pilote de son fonctionnement et mise en place du dispositif de transmission.
16- Avril 2023, soit 10 jours, Conditionnement du matériel et des équipements de travail des bureaux de réception et Traitement des candidatures (BRTC).
17- Juin et juillet 2023, soit 60 jours, impression, déploiement et affichage des listes électorales provisoires et définitives.
18- Mai 2023, soit 10 jours, Formation des agents, déploiement du matériel et aménagement des BRTC.
19- Mai 2023, soit 1 jour, CONVOCATION DE L’ELECTORAT.
20- juin 2023, soit 20 jours, Ouverture des BRTC, inscription des candidats, ajouts, retrait, substitution, validation, publication et contentieux ( candidats députés provinciaux)
21- Juillet 2023, soit 20 jours, Ouverture des BRTC, inscription des candidats, ajouts, retraits, substitutions, validation, publication et contentieux ( Candidats Présidents de la République et députés nationaux).
22- juillet 2023, soit 14 jours, Notification de la cour à la CENI.
23- Juillet 2023, soit 2 jours, Publication des listes définitives des candidats.
24- Août 2023, Préparatifs techniques de l’impression des bulletins de vote, MAV, PV et Fiches des résultats, conditionnement et livraison aux Hubs.
25- Septembre 2023,, soit 20 jours, Déploiement des bulletins de vote PV/MAV et Fiches des résultats vers les sites de formation.
26- Septembre 2023, soit 1 jour, Publication des listes de bureaux de vote 30 jours avant les élections.
27- Septembre 2023, soit 40 jours, Accréditation des témoins, observateurs et journalistes.
28- Juin et juillet 2023, soit 60 jours, Recrutement des formateurs et agents électoraux.
29- Août et Septembre 2023, soit 60 jours, Cascade de formation des formateurs électoraux à tous les niveaux.
30- Septembre 2023, soit 7 jours, Formation des chefs des centres, Président de BV.
31- Septembre 2023, soit 1 jour, Déploiement des chefs de centres et Présidents formateurs dans les sites de formation.
32- Octobre 2023, soit 5 jours, Formation des membres des BV.
33- 21 Septembre au 20 Octobre 2023, Campagne électorale pour les élections présidentielles, législatives Nationales et provinciales.
34- 21 Octobre, soit 1 jour, Affectation des membres des BV dans les différents BV.
35- 22 Octobre 2023, soit 1 jour, JOUR DES SCRUTINS DIRECTS COMBINES PRÈSIDENTIEL, LEGISLATIF NATIONAL ET PROVINCIAL.
36- 29 Octobre 2023, soit 7 jours, Annonce et Publication des Résultats provisoires de l’élection présidentielle.
37- 8Novembre
2023,soit 10 jours,
Publication des résultats définitifs de l’élection présidentielle.
38-12novembre
2023,soit 21 jours,
Annonce et publication des résultats provisoires des élections législatives Nationales et provinciales.
39-22 janvier
2024,soit 30 jours,
Prestation de serment du président élu.
40-12janvier
2024,soit 60 jours,
Publication des résultats définitifs des élections législatives Nationales et provinciales.

Après la présentation du calendrier, les deux leaders de Lamuka ont été soumis aux questions des journalistes.

Lens MUZAMA