RDC/Politique : la NOGEC appelle la population à une marche le 15 septembre pour exiger une fois de plus le consensus autour des reformes électorales

RDC/Politique : la NOGEC appelle la population à une marche le 15 septembre pour exiger une fois de plus le consensus autour des reformes électorales

Dans une correspondance rendue publique mercredi 25 août 2021 par Constant Mutamba, Président national de la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC), une plateforme de l’opposition qui se dit être profondément préoccupée par la désinvolture de l’assemblée nationale face aux divers appels en vertu de large consensus sur les réformes électorales à opérer en République Démocratique du congo.

A fond de cette correspondance consulté e par votre rédaction, la NOGEC a félicité l’opposition congolaise qui s’est unanimement réservée de transmettre ses candidatures à l’assemblée nationale.

Ce qui rend illégale la suite du processus de désignation des animateurs de la commission électorale nationale indépendante, car l’article 10 de la loi organique du 3 juillet 2021 dispose sans ambiguïté que la commission électorale nationale indépendante est composée de 15 membres, dont 6 désignés par la majorité, 4 par l’opposition et 5 par la société civile .

Partant de cette disposition légale qui est sans équivoque, la nouvelle génération pour l’émergence du congo, rappelle en ce qu’elle ne laisse aucune marge à l’assemblée nationale d’entériner les membres de la commission électorale nationale indépendante à l’absence d’une des composantes, en l’occurrence l’opposition .

Outre que, la commission paritaire majorité-opposition ne peut être mise en place que lorsque toutes les composantes ont régulièrement transmis les procès-verbaux de désignation de leurs membres (cfr. Art.12 loi organique). Celle, du reste monolithique, constituée en violation flagrante de la loi organique, n’est pas légalement fondée à examiner les dossiers individuels des candidats, peut-on lire dans cette communication.

De ce fait, la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo appelle le peuple congolais à marcher le 15 septembre 2021 à travers l’ensemble du territoire national pour dire non à ces violations récurrentes des lois et de la constitution de la république, et exiger une fois de plus le consensus autour des réformes électorales, conclu le communique.

Jeancy Makuenda