RDC/CENI : Mboso annonce une plenière pour l’enterinement de Dénis Kadima et son équipe

RDC/CENI : Mboso annonce une plenière pour l’enterinement de Dénis Kadima et son équipe

Après sa rencontre avec le président du Sénat Modeste Bahati Lukwebo mardi dernier, le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’kodia Pwanga accompagné de Jean Marc KABUND et de Vital BANYWESIZE respectivement premier et deuxième vice-président de la Chambre basse du Parlement, où plusieurs questions de l’heure ont été abordé notamment la cohésion au sein de l’Union Sacrée et l’épineuse question du remplaçant de Corneille NANGAA, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante CENI.

Pour cette question primordiale, la responsabilité accordée aux confessions religieuses pour désigner un candidat probable,futur président de la CENI,les princes de l’église n’ont pas pu trouver un consensus sur le candidat porté par l’église kinguiste et soutenu par la majorité des composantes religieuses.  » Une plenière sera convoquée dans les tous prochains jours pour l’enterinement des membres de cette institution d’appui à la démocratie tels que désignés par chaque composante [•••]  » a-t-il déclaré après leur entretien avec BAHATI.

Six des huit confessions religieuses ont porté leur choix à Dénis KADIMA et qui ont déposées leur rapport de travail au bureau de l’Assemblée nationale. L’église du Christ au Congo ECC et l’église catholique continuent à contester ce choix dont leur unique espoir est de rencontrer le président de la République afin de lui signifier leur opposition sur le choix de monsieur Denis KADIMA.

« Nous devons aller le plus vite possible car nous avons un retard qu’il faut combler. Plus on traine, plus le retard s’accumule. Nous voulons que les élections se tiennent en 2023 et l’équipe de la CENI qui sera mis en place doit travailler d’arrache-pied pour que cette échéance soit respectée « , ajoute le speaker de l’Assemblée nationale.

D’autre part,une frange de l’opposition et quelques regroupements politiques projetent une marche ce 15 septembre sur l’étendue du pays pour exiger la tenue des élections en 2023 et dire non au glissement.

Serge Yann NTOMBOLO