Justice : MATATA PONYO encore sous le coup d’un mandat d’amener

Justice : MATATA PONYO encore sous le coup d’un mandat d’amener

Invité le lundi dernier par le procureur près la cour constitutionnelle, cette fois ici pour le dossier Bukangalozo, le sénateur et prémier ministre Honoraire, MATATA PONYO a refusé de répondre à l’invitation lui adressé pour ce dossier.

Ce geste considéré aux yeux du procureur général près la cour constitutionnelle comme refus de comparaître, le procureur vient d’émettre un mandat d’amener à l’endroit de ce dernier.

Dans ce document daté de 22 juillet 2021, portant la signature de l’avocat général près la cour constitutionnelle, indique que l’inculpé MATATA PONYO est poursuivi pour détournement des deniers publics et que ce dernier n’a pas satisfait à répondre à un mandat de comparution. Au mandat d’amener d’ajouter que l’inculpé a des indices sérieux de culpabilité. Le procureur général près la cour constitutionnelle craind que l’inculpé MATATA PONYO puisse se soustraire de la justice, ainsi il sollicite l’appui des forces de l’ordre pour pouvoir aider la justice, en vue de ramener le sénateur MATATA PONYO devant son juge naturel.

Ces unièmes poursuites judiciaires contre Augustin MATATA PONYO surgissent au moment où plusieurs juristes ont estimé que MATATA PONYO ne pouvait plus faire l’objet d’une poursuite judiciaire, surtout en ce qui concerne le dossier Bukangalozo, pourvu que le procureur général près la cour constitutionnelle fasse une autre demande de levée de ses immunités au Sénat.

Que va-t-il arriver? Il y a-t-il violation des dispositions judiciaires ? Ce dossier nous réserve des surprises.

Lens Muzama